iceberg vector shape

Les adolescents ayant des niveaux plus élevés d'acides gras oméga-3 sont moins susceptibles de développer un trouble psychotique

05 July 2021
Huile de phoque
1

«De nouvelles recherches ont montré que les adolescents ayant des niveaux plus élevés d’ADH (un acide gras oméga-3) dans leur sang étaient moins susceptibles de développer un trouble psychotique au début de l’âge adulte, suggérant que cela pourrait avoir un effet préventif potentiel de réduction du risque de psychose.»

«L’étude, dirigée par des chercheurs de l’Université de médecine et des sciences de la santé RCSI, est publiée dans Translational Psychiatry. Plus de 3 800 personnes dans l’étude sur la santé des enfants des années 90 de Bristol ont été évaluées pour un trouble psychotique, un trouble dépressif et un trouble d’anxiété généralisée à l’âge de 17 ans et 24 ans.»

«Les chercheurs ont découvert que les jeunes de 24 ans souffrant de troubles psychotiques avaient des niveaux inférieurs d’ADH (un acide gras oméga-3 généralement présent dans les suppléments d’oméga-3) que les jeunes de 24 ans sans trouble psychotique. Dans un groupe de plus de 2 700 personnes qui ont été suivis dans le temps, les adolescents avec des niveaux plus élevés d’ADH à 17 ans étaient 56% moins susceptibles de développer un trouble psychotique sept ans plus tard à 24 ans. Cela suggère que l’ADH à l’adolescence peut avoir un effet préventif potentiel de réduction du risque de psychose au début de l’âge adulte.»

refill of liquid on tubes

«Ces résultats sont restés cohérents lorsque l’on tient compte d’autres facteurs tels que le sexe, l’indice de masse corporelle, le tabagisme et le statut socio-économique.»

«Nous devons faire plus de recherches pour en savoir plus sur les mécanismes derrière cet effet, mais cela pourrait être lié à la réduction de l’inflammation ou à la diminution de l’élagage inapproprié des connexions cérébrales pendant l’adolescence.» A déclaré le Dr David Mongan, premier auteur de l’étude, stagiaire en psychiatrie et doctorant au RCSI.

Pourquoi les oméga-3 d’huile de phoque sont meilleurs que ceux d’huile de poisson ?

L’huile de phoque contient trois acides gras essentiels oméga-3 importants : l’acide docosapentaénoïque (ADP), l’acide eicosapentaénoïque (AEP) et l’acide docosahexaénoïque (ADH) ; l’huile de poisson ne contient que de l’AEP et de l’ADH. L’ADP apporte ses propres avantages médicaux; il soutient également la capacité du corps à assimiler et à coordonner l’absorption de tous les autres oméga-3, y compris l’AEP et l’ADH. En améliorant votre absorption d’oméga-3, l’huile de phoque vous offre le meilleur avantage pour la santé de votre corps.

scenery of mountain

L’huile de phoque canadienne provient des eaux océaniques claires du nord et de l’est du Canada et est exempte d’hormones, de pesticides ou d’autres additifs ajoutés. L’huile de phoque provient de manière durable d’une population abondante de phoques sauvages vivant en liberté et est extraite directement de la graisse de phoque. La production ne nécessite pas de traitement supplémentaire pour augmenter artificiellement le niveau d’oméga-3. Pour la plupart des huiles de poisson disponibles sur le marché, le processus de production implique l’utilisation d’éthanol qui, lorsqu’il est combiné avec l’huile de poisson, donne une toute nouvelle structure moléculaire appelée Ethyl Ester. Bien que des niveaux plus élevés d’AEP et d’ADH soient possibles, ils sont loin d’être des produits véritablement biologiques.

De plus, les phoques, comme les humains, sont des mammifères à sang chaud. Le corps humain reconnaît plus rapidement les oméga-3 d’huile de phoque que ceux des poissons à sang froid. Les acides gras contenus dans l’huile de phoque sont presque identiques aux acides gras humains. Pour une absorption maximale, l’huile de phoque est certainement une alternative préférable à l’huile de poisson.

 

Lire l’article complet ici :

https://www.news-medical.net/news/20210601/Adolescents-with-higher-levels-of-omega-3-fatty-acids-less-likely-to-develop-psychotic-disorder.aspx

Références