iceberg vector shape

L'huile de phoque et votre système immunitaire

10 November 2020
Huile de phoque
Seal-Oil-and-you-immune-system-3

Protégez votre système immunitaire

Votre système immunitaire est une merveille : il vous protège contre les envahisseurs potentiellement dangereux, notamment les bactéries et les virus. C’est votre principale ligne de défense contre les maladies et les infections.

 

Et tout comme votre système immunitaire vous protège, vous devez faire de votre mieux pour en prendre soin.

 

Mener un mode de vie sain – manger des aliments entiers naturels, dormir suffisamment, être actif et minimiser le stress – est essentiel pour un système immunitaire fort. S’assurer que votre corps a tous les nutriments dont il a besoin, y compris les vitamines, les minéraux et les acides gras essentiels, fait partie intégrante de cela.

 

Il a été démontré que certains facteurs alimentaires, notamment les acides gras polyinsaturés oméga-3, ont des effets bénéfiques particuliers sur les fonctions immunitaires de votre corps. Les oméga-3 peuvent aider à réguler les cellules immunitaires et à réduire l’inflammation, ce qui en fait un élément vraiment essentiel de l’arsenal de renforcement immunitaire de votre corps.

 

Système immunitaire vs. inflammation

L’inflammation est la réponse du corps à un traumatisme, qu’il s’agisse de lésions tissulaires, de toxines, de bactéries, de virus ou d’infections. Le début de l’inflammation est votre système immunitaire au travail : les cellules du système immunitaire se déplacent vers le site de la blessure ou de l’irritation et provoquent une inflammation en élargissant les vaisseaux sanguins, en encourageant l’enflure et en provoquant l’infiltration de fluides et de cellules immunitaires dans les tissus affectés. Ces cellules travaillent pour vous protéger et détruire les envahisseurs.

 

Dans les situations aiguës, l’inflammation disparaît lorsque la blessure guérit ou que le traumatisme est retiré. L’inflammation chronique, cependant, est à long terme, peut affecter tout le corps et est liée à des affections telles que les douleurs articulaires, l’arthrite, les maladies cardiaques, l’asthme et même certains cancers. Lorsque l’inflammation ne disparaît pas, les vaisseaux sanguins et d’autres organes peuvent être endommagés.

Il a été démontré que la suite d’oméga-3 (DHA, EPA et particulièrement le DPA) présente dans l’huile de phoque régule à la baisse la production de molécules pro-inflammatoires (cytokines) dans le corps, aidant ainsi le fonctionnement du système immunitaire.

 

 

Les oméga-3 aident également à soutenir la migration des cellules endothéliales, un processus de restauration de l’intégrité des vaisseaux. Le DPA est particulièrement puissant, ne nécessitant que 10% de la quantité d’EPA requise pour la réparation des vaisseaux sanguins.

 

Le DPA a une autre propriété étonnante : il augmente les niveaux et l’intégration d’EPA et de DHA dans le corps, s’assurant que vos oméga-3 sont les plus accessibles. L’huile de phoque est une des rares sources de ces trois oméga-3 –  le lait maternel représente aussi une bonne source de DPA.

Contrairement à l’huile de poisson ou aux sources végétales d’oméga-3, l’huile de phoque est dérivée d’un mammifère et est donc plus facile à absorber pour le corps humain.

 

LIRE AUSSI: Oméga-3 de loup-marin: pour votre santé et bien-être

 

Oméga-3 contre le rhume et la grippe

Envie d’un peu d’huile de phoque avec votre soupe au poulet ?

Peut-être pas… mais pensez à ajouter de l’huile de phoque à votre alimentation, toute l’année, pour vous aider à vous fortifier ainsi que votre système immunitaire contre le rhume et la grippe. Comme mentionné ci-dessus, les oméga-3 ont des propriétés étonnantes pour la santé. Des études indiquent également que les oméga-3 peuvent dissoudre les enveloppes de certains virus, aidant notre corps à lutter contre l’invasion virale.

 

Une autre étude intéressante, menée à l’Université Emroy en Géorgie, a suggéré que les bébés dont les mères prenaient des suppléments d’oméga-3 pendant la grossesse et pendant l’allaitement étaient moins sensibles au rhume que ceux qui n’en prenaient pas. Tout indique les avantages des suppléments réguliers d’huile de phoque.

 

 

Les effets des oméga-3 sur le système immunitaire sont étudiés depuis au moins trois décennies et des recherches passionnantes sont en cours. Le résultat : les cellules oméga-3 actives positivement dans le système immunitaire inné et adaptatif, bien que les mécanismes exacts soient à peine compris.

 

Références

Choi, M., Ju, J., Suh, J. S., Park, K. Y., & Kim, K. H. (2015). Effects of omega-3-rich harp seal oil on the production of pro-inflammatory cytokines in mouse peritoneal macrophages. Preventive nutrition and food science20(2), 83. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/26175994

Collins, Nick. (2011). Omega-3 can reduce risk of colds in babies. The Telegraph. August 2011. https://www.telegraph.co.uk/news/health/news/8671525/Omega-3-can-reduce-risk-of-colds-in-babies.html

Gutiérrez, S., Svahn, S.L., & Johansson, M. E. (2019). Effects of Omega-3 Fatty Acids on Immune Cells. International journal of molecular sciences20(20), 5028. https://doi.org/10.3390/ijms20205028

Thormar, H., Isaacs, C.E., Brown, H.R., Barshatzky, M.R., & Pessolano, T. (1987 ). Inactivation of enveloped viruses and killing of cells by fatty acids and monoglycerides. Antimicrobial agents and chemotherapy, 31(1), 27-31.

Toshie Kanayasu-Toyoda, et al. Docosapentaenoic acid (22:5, n-3), an elongation metabolite of eicosapentaenoic acid (20:5, n-3), is a potent stimulator of endothelial cell migration on pretreatment in vitro, 1996.

Références