iceberg vector shape
In the news

Pêches et Océans Canada prend les prochaines mesures de gestion des phoques après la publication du rapport du groupe de travail sur la science des phoques de l’Atlantique

12 May 2022
Règlementation

REPOST*

Le 12 mai 2022

Pêches et Océans Canada prend les prochaines mesures de gestion des phoques après la publication du rapport du groupe de travail sur la science des phoques de l’Atlantique

Ottawa (Ontario) – Le gouvernement du Canada apprécie l’expérience et l’expertise des Canadiens des régions côtières pour aider à éclairer la gestion et l’exploitation durables de nos ressources océaniques. La collaboration est essentielle pour s’assurer que nos décisions sont fondées sur les meilleures données disponibles.

 

Aujourd’hui, la ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne, l’honorable Joyce Murray, a annoncé que Pêches et Océans Canada organisera un Sommet sur les phoques cet automne à St. John’s, à Terre‑Neuve-et-Labrador, ce qui répond à l’une des neuf recommandations formulées par le groupe de travail sur la science des phoques de l’Atlantique. Ce Sommet élargira la mobilisation sur les phoques de l’Atlantique, et facilitera la collaboration et les discussions entre les scientifiques, les membres de l’industrie de la pêche commerciale, les groupes autochtones, les représentants des provinces et des territoires, le milieu universitaire, les intervenants, et les organisations non gouvernementales de l’environnement sur la science, le développement du marché et les approches de gestion.

 

Le Sommet constitue une étape importante pour donner suite aux recommandations formulées dans un rapport soumis à Pêches et Océans Canada par le groupe de travail sur la science des phoques de l’Atlantique. Le rapport formule huit autres recommandations au Ministère concernant ses priorités en matière de recherche scientifique sur les phoques de l’Atlantique, les possibilités d’accroître la participation de l’industrie de la pêche aux projets scientifiques sur les phoques, et les moyens de mieux communiquer les résultats scientifiques à l’industrie de la pêche. Cela comprend l’ajout d’une section sur les répercussions des phoques dans les plans de reconstitution des stocks de poissons, et les plans de gestion intégrée des pêches, le cas échéant.

 

Si un pêcheur est intéressé à acquérir un permis de chasse au phoque à des fins commerciales, il peut obtenir un permis de Pêches et Océans Canada, et une formation pour une somme modique. Le Ministère explorera les possibilités avec les intervenants et les partenaires, y compris d’autres ministères et organismes gouvernementaux, pour développer davantage le marché des produits canadiens dérivés du phoque, et continuera de faire progresser ses recherches scientifiques sur les phoques, en s’inspirant des recommandations du groupe de travail.

Multimédia supplémentaire

La ministre Joyce Murray annonce les prochaines étapes visant à gérer la chasse aux phoquesLa ministre Joyce Murray annonce les prochaines étapes visant à gérer la chasse aux phoques, guidées par les recommandations du groupe de travail sur la science des phoques de l’Atlantique (Barry Group Inc. – quai de Corner Brook, TNL) Photo : Pêches et Océans Canada

Citations

« Nous savons que les phoques mangent du poisson, et c’est pourquoi notre gouvernement a mis sur pied le groupe de travail sur la science des phoques de l’Atlantique. Pour tirer parti du travail important du groupe de travail, nous prenons des mesures immédiates pour donner suite à certaines de ses recommandations, en organisant un sommet sur les phoques, et en examinant comment inclure les effets entraînés par les phoques dans les décisions de gestion des pêches. Nous examinerons de près le reste du rapport. Le secteur canadien du poisson et des fruits de mer soutient des milliers d’emplois et est vital pour notre économie; il a le plein appui du gouvernement fédéral derrière lui. »

L’honorable Joyce Murray, ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne

 

« Je félicite ma collègue l’honorable Joyce Murray, d’avoir reconnu qu’il y a un problème avec la situation des phoques au Canada atlantique. Lancé par le ministre de l’époque des Pêches et des Océans en 2019, l’honorable Jonathan Wilkinson, le Rapport du groupe de travail sur la science des phoques de l’Atlantique indique clairement que nous devons en faire plus pour comprendre les répercussions de la prédation par les phoques. Je suis heureuse d’appuyer une approche pangouvernementale pour relever les défis de la prédation par les phoques, et cerner les possibilités d’étudier la commercialisation des produits dérivés du phoque. »

L’honorable Gudie Hutchings, ministre du Développement économique rural

 

Lien: Pêches et Océans Canada prend les prochaines mesures de gestion des phoques après la publication du rapport du groupe de travail sur la science des phoques de l’Atlantique

 

 

Références