iceberg vector shape
In the news

Mettre de la viande de phoque dans les assiettes des Canadiens

10 November 2020
Viande de phoque

… et de l’huile de phoque dans leurs boissons fouettées matinales. L’huile de phoque et les produits innovants à base de viande de phoque de SeaDNA font parler d’eux partout au Canada  

SeaDNA ouvre les esprits et surprend les palais à travers le pays avec sa gamme révolutionnaire d’huile de phoque et de produits à base de viande de phoque.

La mission de l’entreprise est de produire et de vendre de l’huile et de la viande de phoque de la plus haute qualité et de promouvoir la pleine utilisation de l’animal. Elle propose des produits biologiques, durables et nutritifs au marché canadien.

Prenez l’huile de phoque à saveur de citron de SeaDNA, par exemple. Cette huile de citron réimaginée change la donne : elle s’intègre parfaitement aux boissons fouettées, aux jus de fruits et même aux vinaigrettes. C’est une solution idéale pour permettre aux palais les plus difficiles de profiter des bienfaits de l’huile de phoque. C’est peut-être même la source d’oméga-3 la plus savoureuse du marché. Pour les plus traditionnels, des capsules d’huile de phoque sont également disponibles.

Les produits à base de viande de SeaDNA, qui vont des filets de phoque à la charcuterie, sont servis dans des dizaines de restaurants à travers le Canada. Avec le lancement de sa viande séchée de phoque à l’érable, au chipotle et au poivre, SeaDNA a peut-être créé le premier en-cas à base de viande de phoque de longue conservation et à emporter.

« Les esprits évoluent, les personnes qui l’essaient l’adorent », affirme Romy Vaugeois, responsable du développement commercial chez SeaDNA, à propos de la gamme de viande de phoque proposée par l’entreprise. « La viande de phoque constitue tout simplement un superaliment canadien ».

Pas mal, pour une entreprise qui a officiellement ouvert ses portes en 2016.

Un produit canadien unique 

Romy Vaugeois a une formation en commerce international. Après avoir obtenu son diplôme, elle a vécu en Chine pendant cinq ans, où elle a appris le mandarin et a découvert de manière directe le fonctionnement des affaires dans ce pays. Elle est ensuite rentrée au Québec en 2014 pour « lancer un projet familial ». Son plan n’était pas très précis, mais elle savait qu’elle voulait trouver une ressource canadienne qu’elle pourrait exporter vers le marché chinois.

Après avoir exploré les possibilités de commercialisation de divers produits de la mer et de santé et s’être rendu compte de la saturation du marché dans ces deux secteurs, elle a eu l’idée de proposer des produits à base de phoque. Elle a rencontré Réjean Vigneau, un chasseur et boucher respecté des Îles-de-la-Madeleine. C’est alors que SeaDNA a commencé à prendre forme.

Réjean Vigneau est « le maître de la viande de phoque, à peu près dans le monde entier », explique Romy Vaugeois. En effet, M. Vigneau détient et gère la Boucherie Spécialisée Côte à Côte, une boucherie et une épicerie fine qui vend notamment de nombreux produits à base de viande de phoque.

Utilisation de la ressource dans sa totalité

Réjean Vigneau est fasciné par les possibilités qu’offre la viande de phoque. Il a travaillé directement avec le MAPAQ (le Ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec) pour mettre au point des protocoles de pêche, de conservation et de transformation de la viande de phoque de la plus haute qualité. Ces protocoles incluent l’utilisation de la ressource dans sa totalité.

« Nous avons tout de suite compris que le phoque offrait beaucoup de possibilités », affirme Romy Vaugeois. « Le phoque est un produit unique en matière de valeur nutritionnelle et d’avantages pour la santé. Il n’y a pas beaucoup de concurrents sur le marché et la ressource est vraiment abondante.

Mais nos connaissances sur la façon de travailler la viande de phoque étaient insuffisantes. Réjean a apporté son savoir et nous a fait part de ses techniques raffinées. Il apprend aux pêcheurs à nettoyer et à découper la viande pour en faire des produits plus fins et plus attrayants. »

Une source de nutriments

D’un point de vue nutritionnel, il n’y a aucun doute : la viande de phoque est une viande maigre et riche en protéines, en fer (un filet de 100 grammes couvre 250 % des besoins quotidiens en fer), en magnésium et en zinc. En tant que viande sauvage, élevée sans hormones ni produits chimiques et pêchée dans son environnement naturel, la viande de phoque présente de nombreux atouts par rapport au bœuf ou au porc d’élevage, par exemple.

« Nous avons rencontré au moins 200 restaurants et chefs, et au moins 90 % d’entre eux sont vraiment impressionnés par la viande », raconte Romy Vaugeois. « Bien sûr, certains étaient méfiants… nous savons que nous devons encore sensibiliser les gens à ce sujet.

Mais comme les gens se concentrent désormais davantage sur la cuisine locale et sur l’empreinte environnementale de leur alimentation, le phoque (une ressource renouvelable abondante et bien gérée) représente un bon choix ».

À lire également : Le phoque, une viande sauvage de choix

La prochaine étape : l’huile de phoque

Conformément à son objectif de faire une utilisation de la totalité de la ressource, SeaDNA a aussi récemment lancé une gamme d’huiles de phoque, après un développement de produit approfondi et une normalisation de la qualité. Toutes les huiles brutes sont raffinées afin d’éliminer les métaux traces, les pigments, les produits d’oxydation et tous les phospholipides résiduels. En plus d’éliminer les toxines, le processus de raffinage stabilise l’huile contre toute nouvelle oxydation et augmente sa durée de conservation.

Les bienfaits de l’huile de phoque sont nombreux : l’huile de phoque est plus facilement assimilée par le corps humain que les acides gras oméga-3 provenant d’autres sources. Elle contient également du DPA ainsi que du DHA et de l’EPA. L’huile de poisson et l’huile de lin par exemple ne contiennent que du DHA et de l’EPA. Il a été scientifiquement démontré que la prise régulière d’un supplément d’huile de phoque présente des avantages importants pour la santé cognitive, cardiaque et articulaire.

« Au cours de la dernière année, nous avons participé à des dizaines de salons sur la santé et la course à pied », raconte Romy Vaugeois. « Nous ciblons les personnes qui prêtent attention à leur santé et qui comprennent les avantages présentés par les suppléments en oméga-3. »

Les temps évoluent, les priorités aussi

« Il y a dix ans, le phoque était utilisé principalement pour sa fourrure », explique Romy Vaugeois. « Presque personne ne s’intéressait à sa viande. Désormais, nous nous intéressons à la viande, et nous sommes les premiers à le faire à cette échelle. Nous devons donc ouvrir la voie.

Il s’agit d’une industrie de niche et d’une industrie spécifique, mais nous espérons pouvoir aider les gens à en apprendre plus sur la population de phoques et sur la valeur nutritive de leur viande, et leur faire savoir qu’il s’agit d’une ressource durable et délicieuse. C’est un produit de qualité, qui est en plus 100 % canadien. »

par Stephanie J. Porter

Références