iceberg vector shape

Phoque du Groenland

Les phoques du Groenland passent l’été dans l’Arctique canadien et au Groenland. Apprenez-en plus sur cette espèce, qui compte actuellement plus de 7,4 millions d’individus!

mapple leaf vector shape
Harp seal
iceberg vector shape

Phoque du Groenland

  1. Nom latin : Pagophilus groenlandicus
  2. Autres noms communs : phoque à selle
  3. Traits distinctifs : bande noire irrégulière en forme de fer à cheval sur le dos du mâle adulte. Les mâles sont de couleur bleu acier lorsqu’ils sont mouillés puis gris acier lorsqu’ils sont secs, avec une tête plus foncée. Les femelles ont une tête claire et une forme de fer à cheval fragmenté sur le dos. À la naissance, les nouveau-nés possèdent une fourrure blanche puis muent une semaine après.
  4. Taille : il mesure en moyenne 1,6 m de long (les femelles sont à peine plus petites que les mâles) pour 130 à150 kg.
  5. Longévité : 25 à 40 ans.
  6. Alimentation : les jeunes phoques du Groenland se nourrissent principalement de crevettes et de zooplancton. Les adultes se nourrissent de capelan, de morue, de hareng, de chabot, de flétan noir, de sébaste, de plie, de crabe, et de crevettes.
  7. Prédateurs : épaulards, ours polaires, requins et morses.
  8. Population : abondante, estimée à environ 7,4 millions (six fois la population des années 1970).
  9. Statut de l’UICN : préoccupation mineure; évolution de la population : en augmentation.

Répartition

Atlantique Nord, migration entre les eaux subarctiques et arctiques. La population la plus importante se trouve dans l’Atlantique Nord-Ouest, au large de Terre-Neuve-et-Labrador. La population du nord-ouest de l’Atlantique passe l’été dans l’Arctique canadien et le long de la côte ouest du Groenland. Au début de l’automne, la population migre vers le sud juste avant la formation de la banquise dans la région. Les animaux les plus âgés sont les premiers à migrer.

 

À la fin novembre, ils atteignent la côte sud du Labrador. Ils se divisent alors : environ un tiers des phoques matures se dirigent vers le golfe du Saint-Laurent, généralement à proximité des Îles-de-la-Madeleine, et le reste, notamment la plupart des jeunes, continue vers le sud jusqu’à une zone au nord-est de Terre-Neuve appelée le Front.

Cycle de vie

 

Chaque année, vers la fin février ou en mars, les femelles en âge de procréer donnent naissance à un petit sur la glace stable. Les petits sont allaités environ 10 à 12 jours, période pendant laquelle ils prennent rapidement du poids et restent hors de l’eau. Après le sevrage, les petits commencent à perdre leur pelage blanc. On les appelle alors « guenilloux » puis « brasseurs ».

 

Au Front, les brasseurs dérivent vers le sud avec la banquise et commencent à se nourrir activement de zooplancton. Début avril, les mâles jeunes et adultes s’échouent sur la banquise en retrait pour muer; les femelles adultes muent environ deux semaines plus tard. La migration estivale de ces groupes vers les eaux arctiques commence alors; les brasseurs suivent un mois plus tard. La plupart des brasseurs et des jeunes phoques, et même certains phoques adultes, passent l’été le long de la côte ouest du Groenland, la majorité des phoques adultes se nourrissant dans l’Arctique canadien. Peu après la mue, ils partent en mer pour se nourrir.

Références